Le microbiote et l’agressivité sont liés


Une étude novatrice portant sur plus de deux douzaines de chiens, dont certains agressifs et d’autres non, a clairement établi un lien entre le comportement agressif et les microbes qui vivent dans les intestins des chiens.


Les résultats ne disent pas que la composition du microbiome intestinal d’un chien provoque l’agressivité, ou inversement, mais qu’il existe des associations statistiques entre la façon dont un animal agit et les microbes qu’il héberge.


Néanmoins, cette étude représente une étape importante vers une gestion plus efficace d'un trouble du comportement canin qui expose les animaux et les personnes à des risques de blessures, voire de mort.


« En termes d’influence potentielle des microbes sur le comportement des chiens, cela stipule qu’il y a un lien entre l’agressivité et les microorganismes intestinaux », a déclaré l’auteur principal Nicole Kirchoff. « À notre connaissance, aucune autre étude n'a examiné la relation entre l'agressivité des chiens et les microbes intestinaux.»


Les chiens domestiqués vivent avec les humains depuis plus de 14 000 ans, font partie des animaux de compagnie les plus populaires et forgent des liens étroits avec les humains et les autres animaux.


Mais le comportement agressif reste néanmoins un problème courant et conduit souvent à l'euthanasie des animaux.


« L'agressivité est vraiment stigmatisée. Elle a tendance à être considéré comme un défaut de l'animal individuel. Mais il est important d’examiner la physiologie de l’agression et des autres syndromes comportementaux. Peut-être nous pouvons adresser des causes physiologiques sous-jacentes ou, dans le cas contraire, des indicateurs comportementaux ayant des implications physiologiques ».


L'étude portait sur 31 chiens de type pit-bull, 14 mâles et 17 femelles, qui vivaient dans un refuge après avoir été sauvés d'une exploitation de combat de chiens.


À leur arrivée au refuge et avant le début de la recherche, chaque chien a été soumis à une série de tests par une association de protection animal et a été classé comme agressif ou non agressif.


L’association a également recueilli un échantillon de selles de chaque animal afin que les scientifiques puissent analyser les bactéries intestinales des chiens.


«Nous trouvons des associations entre des types d’organismes dans l’intestin et des aspects de la physiologie des vertébrés sur lesquels nous n’aurions pas émis d’hypothèse avant l’émergence de la recherche sur le microbiome au cours des deux dernières années. L'axe intestin-cerveau, la communication réciproque entre le système nerveux entérique et l'humeur ou le comportement, constitue un ensemble de recherches passionnantes et en croissance rapide.


Nous n’avons pas montré de relation de cause à effet entre le microbiome et l’agression, mais nous avons montré qu’ils sont corrélés, qu’il existe un lien. Peut-être qu’une composante du microbiome contribue à l’agressivité, mais nous avons besoin d’expérimentation supplémentaire pour déterminer s’il existe un rôle causatif. »


https://peerj.com/articles/6103/